On prend l'avion direction Salt Lake City.  La ville n'a pas vraiment de charme.  C'est la capitale historique et religieuse des Mormons.  Ici, les rues sont propres et les clochards font la manche en écoutant leur walk-man. Les Mormons représentent la moitié de la population de Salt Lake City.  C'est en mille huit cent trente que Joseph Smith fonda l'Eglise de Jésus Christ des Saints du Dernier Jour, nom officiel de l'église mormone.  Après l'assassinat de Smith, son disciple Brigham Young prit la relève.  C'est lui qui fonda en mille huit cent quarante sept Salt Lake City.  John Smith qui aimait beaucoup les femmes, instaura la polygamie dans sa religion et Brigham Young rendit obligatoire le mariage multiple.  Il eut vingt sept épouses vivantes et il épousa vingt huit femmes décédées!  Il fut le père de cinquante et un enfants.  Dans ses deux maisons Beehive House et Lion House, il créa le premier et le dernier harem de l'histoire américaine.  La polygamie fut interdite par la loi en mille huit cent quatre vingt dix.  Il n'existe pas vraiment de prêtres.  En revanche sitôt leurs études terminées, les jeunes gens et jeunes filles doivent partir dans le monde entier pour être missionnaire pendant deux ans.  Nous en avons rencontré un à l'aéroport de Salt Lake City.  On attendait l'avion pour San Francisco (dix-neuf août ).  Il portait un costume sombre, une cravate et une chemise blanche.  On ne se doutait pas que c'était un missionnaire Mormon.  Il nous a abordés en nous demandant l'heure puis nous a demandé d'où on venait, puis nous a parlé de sa ville natale.  Bref, un jeune homme sympathique même si un peu bizarre, jusqu'à ce qu'il parle de son ami parti en Angleterre pour être missionnaire.  Il nous a proposé de nous prêter un livre.  Simon a gentiment coupé court à la conversation en lui disant que la religion ne nous intéressait pas.  Il a changé de place et ne nous a plus adressé la parole.  Plus tard, sont arrivés d'autres Mormons et il s'est mis à raconter sa vie – il rentrait chez lui après plus de deux ans passés à exercer une activité missionnaire.  Je ne me doutais pas à ce moment là que le travail des Mormons aiderait mon père quelques années plus tard quand il décidait de se lancer dans la généalogie.  Les Mormons sont autorisés à copier et microfilmer les archives de l'état civil de nombreux pays sur plus de cent ans et ont constitué donc un vaste fichier mondial de quatre cent millions de morts environ.  Grâce aux documents accumulés, les Mormons baptisent les morts, croyant que les hommes et les femmes peuvent avoir accès à l'Evangile dans le monde des esprits, après la mort.  C'est intéressant pour évangéliser les morts, et aussi les vivants.   L'église mormone attire ainsi vers elle les généalogistes et tous les passionnés d'histoire familiale!