IMG_2991Bordant le fleuve Chao Phraya la capitale de la Thailande fut fondée en 1782 par Rama 1er qui lui donna un nom de plus de 150 lettres que les Thais résument en Krung Thep (Cité des anges). Dès notre arrivée à l'aéroport, nous nous engouffrons dans un taxi qui nous amène dans un endroit de charme où nous passerons deux nuits.  Nous logeons dans une ancienne résidence princière au coeur du quartier historique. Dès que nous arrivons, nous sommes charmés par le lieu: un endroit presque secret dans un jardin luxuriant où on oublierait presque qu'il est au centre de Bangkok.  Situé au bord du Chao Phraya et à quelques encablures des principaux temples de Bangkok, ce lieu est magnifique:  son jardin offre une palette de couleurs chatoyantes - allant du bleu du plumbago au mauve des bougainvillées en passant par le blanc des jasmins - et de senteurs capiteuses.  Les gazouillis des oiseaux, le clapotis de la fontaine et le chant lointain des moines priant au temple de Wat Pho se mêlent au vrombissement des bateaux.  Le va-et-vient incessant des embarcations à moteur nous rappelle que nous sommes dans une immense ville, moderne et grouillante. Sur l'autre rive, nous apercevons le Wat Arun qui se dresse majestueux dans le ciel bleu. Les vagues clapotent et s'écrasent contre le ponton.  L'air est chaud et chargé d'humidité.  Il est à peine sept heures trente du matin.  Après une baignade dans la belle piscine d'un bleu turquoise, nous allons faire un tour dans le quartier, au marché de poissons séchés, jusqu'à l'embarcadère pour traverser le fleuve. Quelques minutes plus tard, nous nous retrouvons sur l'autre rive. IMG_3019Le Wat Arun ou Temple de l'Aube, fut construit au seizième siècle puis agrandi au dix-huitième.  Il ressemble à un temple khmer par son architecture mais son style est sans équivalent en Thailande.  Son prang (tour) central haut de près de 80 mètres date du dix-neuvième siècle. Il symbolise l'univers selon le bouddhisme: une infinité de mondes dont le Mont Meru est le centre. Le temple est orné de fragments de porcelaine multicolores. En montant à l'un des étages de la tour, nous découvrons des frises de démons multicolores. Avant de quitter ce magnifique endroit, nous faisons un tour dans la galerie du Bot (la chapelle) dans lequel les bouddhas alignés brillent de mille feux.
La fatigue se fait sentir et après un petit repas dans un café nous rebroussons chemin jusqu'à notre chambre.  Nous passons le reste de la journée au bord de la piscine à nous rafraîchir, nous baigner, nous reposer et lire.  Nous y restons jusqu'au coucher du soleil.  Bangkok nous plait, nous sommes impatients d'y découvrir ses merveilles.