IMG_3633En début de matinée nous prenons la route de Lamphun où nous visitons un très beau temple, le Wat Phra Karipunchai.  Plus tard, nous empruntons une belle petite route qui nous emmène vers la plus haute montagne de Thailande, Doi Inthanon (2565 m).  En chemin, nous nous arrêtons au bord d'une rivière et nous descendons à bord d'un raft de bambou pendant une heure.  C'est paisible, nous sommes les seuls et nous apprécions ce moment de calme.  Ensuite, nous faisons une balade à dos d'éléphants, qui pour moi ne sera pas un moment agréable.  L'éléphant est gourmand, refuse d'avancer si nous ne lui donnons pas de banane. Ses barrissements m'inquiètent car ils ne prédisent rien de bon.  L'éléphant barète aussitôt qu'il est contrarié.  Ses deux énormes oreilles grises se soulèvent pour battre l'air comme des éventails.  Le cornac ne semble pas inquiet.  Il est descendu de l'animal et s'est arrêté un moment.  L'éléphant poursuit sa route brimballant dans la poussière.  Je suis impatiente de descendre, d'arriver au bout.

STC_3685L'après-midi, nous faisons une randonnée à travers la forêt tropicale jusqu'à un petit village Karen lové dans une vallée en terrasse.  C'est dans ce petit coin perdu que nous allons passer deux jours inoubliables entourés de gens formidables.  Les habitations sont pauvres, des maisons en bois sur pilotis au dessous desquelles les cochons et les poules s'agitent.  Les familles vivent dans une seule pièce  sans eau courante et sans électricité.  Quand nous arrivons, ils célébrent un mariage.  Ils nous invitent à venir partager le repas comme si nous étions des leurs.  La mariée est vêtue d'une robe blanche et son visage est resplendissant.  Ils respirent le bonheur et la joie de vivre.  Ils n'ont presque rien mais vivent comme s'ils avaient tout alors que nous, nous avons presque tout et nous nous comportons comme si nous n'avions rien, plein d'égoïsme et de cupidité.  Quelle belle leçon nous recevons ici!  Nous allons vivre ici une expérience unique.  Le soir, nous repensons à notre vie en France et nous nous disons que nous n'avons rien compris.  Le site est magnifique, les cultures en terrasse à perte de vue sont d'un brun doré.  A cette époque de l'année, il ne reste que la paille de riz.  Les bêtes paissent dans les champs et le son de leur cloche que l'écho répercute dans la vallée remonte jusqu'à nous.