IMG_9058Nous faisons la visite du temple Sukuh qui ressemble étrangement à un temple aztèque où il semblerait que des rites animistes pré-hindouistes aient eu lieu au quinzième siècle.  On y trouve des statues insolites représentant des phallus et des bas-reliefs qui ne manquent pas d'érotisme non plus.  Ce temple est censé représenter une allégorie de la fertilité.  Nous gagnons encore en altitude pour rejoindre le temple Ceto construit à la même période, situé dans un village hindou alors que le reste de la région est de religion musulmane.   Un peu plus loin nous nous arrêtons au bord de plantations de thé où des femmes couvertes de chapeaux en bambou ramassent les jeunes feuilles vertes.  IMG_9069Elles remplissent leur panier avant de le porter sur leur dos.  Des hommes attendent au bord du chemin et échangeront leurs volumineux ballots contre quelques roupies.  Les plantations de thé habillent les flancs des collines d'un vert éclatant et de petites taches bigarrées colorent cette mer verte.  Ce sont les paysannes qui travaillent dans les champs.  On les entend rire et bavarder.  Le son d'un orchestre gamelan arrive jusqu'à nous.  On célèbre un mariage.  Nous continuons la route qui est superbe: plantations de thé et rizières en terrasses se succèdent.  Après avoir franchi le col du Lawu, nous arrivons à Sarangan et nous déjeunons à notre hôtel.  De notre terrasse, nous dominons le lac du cratère Tegala Pasir.  Les enfants s'amusent dans le jardin en contre-bas sur des manèges en bois qui datent de l'époque coloniale hollandaise.  L'après-midi nous partons faire une balade de deux heures.  La cascade que nous allons voir n'a pas grand intérêt.  Ses abords sont jonchés de détritus.  Les Indonésiens jettent leurs déchets parterre comme si la nature allait tout absorber.    IMG_9180Même à Bali, on trouve des dépôts d'ordures à ciel ouvert au bord des routes, près d'une plage ... C'est assez surprenant. Ici, c'est le chemin que nous empruntons  qui vaut vraiment le coup.  Sur les flancs des collines un damier de dégradés de vert est éclairé par la lumière du soleil couchant.  Des champs de carottes, onions, pommes de terre, laitues sculptent la montagne. Cette mosaique est magnifique!  De retour à l'hôtel, nous nous prélassons sur la terrasse.  Au loin nous entendons l'appel à la prière.  Les rires et les cris des jeunes gens montent jusqu'à nous alors que les speed-boats traversent le lac.  Le soleil s'est couché derrière la montagne et la petite ville s'illumine peu à peu de petits lampions.  Ce soir nous nous couchons très tôt car demain matin une longue route nous attend.