Le Kerala, état de la côte Malabar au Sud-Ouest de l’Inde, doit son surnom de « Magie verte » à l’exubérance de sa végétation. Des cocoteraies de la côte aux plantations de thé, de café et d’épices des hauteurs des Ghats, tout se décline en vert. Tourné vers l’océan, c’est un état riche en histoire. C’est là qu’abordèrent les commerçants, les découvreurs et les conquérants.   Notre itinéraire nous mènera de Cochin (Kochi), ancien comptoir portugais où l'église Saint-François abrite la tombe de Vasco de Gama, à Trivandrum.  Nous découvrirons Alappuzha, Kollam et Varkala et les fameux backwaters, dédale de canaux et de lagunes bordés de végétation luxuriante et entourés de cocoteraies où se nichent de petits villages lacustres. 

Pourquoi avoir choisi l'Inde? C'est un pays qui m'attire.  N'y étant jamais allée, je ne sais pas si je vais l'aimer comme j'ai aimé la Chine ou l'Indonésie.  Vais-je succomber à ses charmes?  En tous cas, je sais qu'aimer l'Inde sera difficile.  Jean-Claude Carrière dans son Dictionnaire amoureux de l'Inde donne deux conseils aux visiteurs pour aimer l'Inde.  Le premier est d'accepter la foule, s'y mêler et s'y perdre.  Le second est d'oublier, le temps de notre séjour, notre croyance en la rationalité du monde: s'abstenir de vouloir expliquer et comprendre, se dispenser de comparer ce pays au nôtre.  Il faut aller en Inde avec des yeux d'enfants, naifs et neufs.  Observer l'Inde mais ne pas l'expliquer, ne pas essayer de la comprendre.  Je vais essayer de suivre ces précieux conseils.

.Kerala