Le voyage est éprouvant: nous arrivons à Fort Cochin exténués.  Le vol jusqu'à Dubai se passe bien.  Nous découvrons Dubai “by night” et son immense aéroport .  Elisa commence à avoir des maux de ventre et des maux de tête.  Heureusement, elle dort pendant tout le trajet jusqu'à Cochin.
A neuf heures du matin, il fait déjà très chaud.  Une chaleur moite nous envahit.  Nous rencontrons notre chauffeur Sree Jeet qui nous emmène à Fort Cochin.  Nous voici de nouveau sur les routes d'Asie: des voitures, des camions, des bus, des auto-rickshaws, des motos défilent sous nos yeux.  Sur le bord de la route, quelques vaches maigres paissent, des écoliers en uniforme attendent le bus, des indiennes aux saris colorés marchent …  Les klaxons ponctuent notre trajet qui dure une bonne heure.  IMG_0019A l'hôtel, nous faisons la sieste pour récupérer un peu.  Après une bonne douche, nous partons nous promener au bord de la mer pour voir les carrelets chinois alignés à la pointe de Fort Cochin.  Ces gigantesques filets de pêche ont été introduits dans les années mille quatre cent par les Chinois.  Les pêcheurs se mettent à quatre ou cinq pour tirer le filet hors de l'eau.  Nous les regardons manoeuvrer le contrepoids constitué de grosses pierres.  Les corbeaux tournoient autour à l'affût du moindre poisson.  Un peu plus loin, nous voyons un petit attroupement: c'est une vente à la criée.  Les poissons sont là et seront vendus au plus offrant.  Le vent chargé d'embruns rend la balade agréable.  Nous décidons tout de même de rentrer et choisissons de manger au restaurant de l'hôtel, dans une jolie cour entourée d'arches blanches.  Le repas est très agréable, les serveurs sont très aimables et souriants.  L'un deux dodeline de la tête quand il nous parle, un large sourire éclairant son visage.  Les enfants partent discuter avec eux.  L'échange n'est pas toujours facile et Thomas revient en nous disant qu'il ne comprend pas tout ce qu'ils disent.  Ce qui est important c'est qu'ils aient pu échanger.  La rencontre avec l'autre nous grandit et nous rend plus intelligent.  Ce soir, trois musiciens interprètent des musiques traditionnelles indiennes; l'un joue de la flûte et les deux autres du tambour.  Après quelques parties de cartes, les enfants se couchent et nous aussi.