IMG_0032Après le petit-déjeuner, nous visitons tout d'abord, l'église Saint François construite à l'origine en mille cinq cent trois par des moines franciscains portugais. Vasco de Gama, qui mourut à Cochin en mille cinq cent vingt quatre y fut inhumé pendant quatorze ans avant que sa dépouille ne soit transférée à Lisbonne. Nous visitons ensuite la basilique Santa Cruz édifiée à l'origine en mille cinq cent six mais le bâtiment actuel date de mille neuf cent deux. L'intérieur est assez inhabituel: les peintures très colorées sont surprenantes. Nous changeons de quartier et allons visiter au pas de course le palais de Mattancherry édifié par les Portugais en mille cinq cent cinquante cinq et offert au Raja de Cochin. IMG_0034On y découvre de belles peintures murales dépeignant le Ramayana, des portraits de Rajas et des chaises à porteurs. Nous allons voir ensuite la synagogue construite en mille cinq cent soixante huit. Dans le quartier, des effluves d'épices viennent furtivement chatouiller nos narines. Nous déjeunons au Travancore Palace sur la route entre Cochin et Allepey. IMG_0038En début d'après-midi, nous arrivons à Allepey où nous sommes chaleureusement accueillis par Shameer et ses acolytes. La chambre est impeccable et on se sent comme à la maison. Nous ne perdons pas de temps et partons faire une balade de trois heures sur les canaux. Nous sommes tous les quatre et nous savourons ce moment de quiétude. Des paysages verdoyants défilent sous nos yeux: les vacances commencent enfin. Les canaux sont bordés de cocotiers et de petites maisons aux couleurs vives se lovent dans la végétation. Nous croisons souvent des barges à riz, des petites embarcations et des bateaux bus. On est loin du tumulte des villes. Sur les rives, des villageois font leur toilette, des femmes lavent le linge ou font la vaisselle.IMG_0102 Des poules et des chèvres courent le long des chemins et des enfants nous font signe de la main. C'est un pur moment de détente, apprécié de tous. Elisa semble être subjuguée par le paysage. Seule à la proue, les cheveux au vent, elle semble être happée par ses rêves. Thomas lui, trouve le temps un peu long et est content lorsqu'on retrouve la terre ferme. Le retour à l'hôtel est un moment de vrai fou-rire. Nous trouvons un rick-shaw mais le conducteur ne semble pas connaître l'adresse. Il nous fait signe de monter quand même. Après un arrêt pour demander son chemin, il commence sa course effrénée à travers Allepey. IMG_0126Il conduit en tournant la tête quand il s'adresse à Simon qui est derrière lui. Nous avons les yeux rivés sur la route et nous craignons le pire. Le conducteur se faufile entre les voitures et les rick-shaws et évite comme par miracle tous les obstacles sur la route. Eblouis par les phares, les piétons réchappent de justesse au conducteur fou, les vélos s'écartent de son chemin au son de son klaxon et les voitures frôlent notre rick-shaw sans jamais le toucher. Nous arrivons par miracle à l'hôtel. Le soir, après un délicieux repas, Simon et les enfants font des parties de carrom (billard indien) avec Binoi et Rasheed.