Voici quelques photos prises par Thomas lors de sa visite de Marseille avec son papi et sa mamie.


IMG_0277

Le vieux-port est le coeur névralgique de Marseille.  Depuis 26 siècles, le Vieux-Port est le théâtre prestigieux où se joue l’histoire de Marseille. Durant l’Antiquité et le Moyen Age la ville grecque (Massalia), puis romaine (Massilia) et médiévale (Masiho) s’est développée sur la rive Nord puis vers le Sud au XVIIe siècle. Dès lors, l’entrée du port allait être gardée par deux forts, le fort Saint-Nicolas et le fort Saint-Jean.


Du port, on aperçoit au loin, sur la colline de la Garde, Notre-Dame de la Garde « La Bonne Mère », figure emblématique de la Ville, qui veille sur les marins, les pêcheurs et tous les Marseillais.

Cette grande basilique Notre-Dame de la Garde fut construite de 1853 à 1864.  

 

Le MuCEM

Le MuCEM, le musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée a été construit à l’entrée du Vieux-Port, à la proue de Marseille. Le musée est composé de trois lieux dont le J4, un carré parfait de soixante-douze mètres.

Un autre bâtiment moderne est la villa Méditerranée.  

Le palais du Pharo

Le Prince-Président Louis-Napoléon charge l’architecte Vaucher de dresser les plans d'une résidence impériale. Puis c’est l’architecte de Napoléon III, Lefuel, qui est chargé du projet.  L’Empereur n’y a jamais séjourné. Après la mort de Napoléon III, l’Impératrice Eugénie, devenue seule propriétaire du Pharo, l’offre alors à la ville. Par la suite, l’intérieur du Palais du Pharo est modifié par sa transformation en Ecole de Médecine en 1904.

Le palais Longchamp

Dès le XVIe siècle on envisage de creuser un canal qui alimenterait Marseille en eau de la Durance. Au XIXe siècle le problème de l’eau devient une obsession pour la municipalité, aggravé par une épidémie de choléra en 1835. Dès 1838 des projets pour le creusement de ce canal sont établis et c’est celui de l’ingénieur des Ponts et Chaussées Franz Mayor de Montricher qui est retenu. Pour creuser ce canal, long de 85 kilomètres, il a fallu ouvrir des souterrains, construire 18 ponts aqueducs, 10 ans de travaux et la ténacité de certains élus. Dès le début du chantier en 1839, on imagine la construction d’un château d’eau monumental à la gloire de cette eau si précieuse. Après plusieurs projets, c’est celui de l’architecte de Notre-Dame de la Garde, Henry Espérandieu qui sera choisi pour édifier le plus remarquable des édifices construits à Marseille sous le Second Empire.

 

 Alors? envie d'aller visiter Marseille?